Le bitcoin, monnaie non officielle du DeepWeb

Qu’est ce que c’est que le bitcoin ?

C’est très simple, c’est une monnaie comme l’euro ou bien le dollar mais celle-ci est entièrement numérique et possède quelques autres particularités que nous allons découvrir.

Tout d’abord, le bitcoin fait office de vilain petit canard dans le monde de la finance. Il n’est rattaché à aucun état, et en plus de ne pas être matériel (ni billet, ni pièce), son taux n’est régulé par aucune banque.

Alors pourquoi s’intéresser à cette monnaie ?

satoshi

Son créateur Satoshi Nakamoto dit que, de par sa conception, cette monnaie est beaucoup moins vulnérable que les autres monnaies car elle est gérée par ses propres utilisateurs en réseau. En effet, certaines personnes (des personnes lambda) possèdent des ordinateurs dotés d’une grande puissance de calcul, lesquels vont faire office de régulateur. Ils vont vérifier les transactions, puis, une fois la transaction validée, elle est ajoutée dans le répertoire à bitcoin prouvant ainsi son unicité.En échange, la plateforme de création des bitcoin leur permet d’en créer quelques uns,ce qui est par ailleurs, l’unique moyen de créer cette monnaie. Il est donc impossible de créer de la fausse monnaie.

De plus, le bitcoin a l’avantage particulier d’être édité en édition limitée. Pour faire simple, on ne peut pas, contrairement aux monnaies classiques, créer autant de bitcoins que l’on désire.

Alors qu’est ce qu’on attend pour se lancer ?

Pas si vite!

Bien qu’alléchante, cette monnaie numérique à des défauts.Son taux est régulé par l’offre et la demande faisant ainsi d’elle une monnaie instable.De plus, bien qu’il ne puisse pas exister de faux bitcoins, il peut y avoir des détournements de fonds via des attaques pirates; ce fut par exemple le cas de mt.Gox et de son successeur le site Bitsamp.

Et dans tout ça, il est où le rapport avec le Darkweb ?

On y arrive…

D’abord délaissé par les internautes, le bitcoin a très vite trouvé preneur sur la toile. En effet, les sites appartenant au Darkweb proposent de nombreux produits illégaux à la vente comme les armes ou la drogue. Il s’est avéré que le bitcoin représentait l’alternative idéale car on ne communique pas ses coordonnées bancaires personnelles. Les internautes inspectent les feedbacks et, si un vendeur leur parait sérieux, ils achètent le produit et le rémunèrent en bitcoins.

Depuis le bitcoin a pris une nouvelle dimension et commence petit à petit à envahir le web « classique ».

Publicités

Le fonctionnement de TOR

Introduction

Le Deep web fonctionne sur un principe dit de « routage en oignons » grâce à des browser, notamment le plus connu : TOR. Ce principe consiste à faire transférer les échanges TCP sur une multitude de routeurs appelés noeuds, cela permet d’empêcher l’analyse du trafic sur une majeure partie du réseau, rendant les utilisateurs impossible à identifier.

A contrario, l’internet « normal » utilise un échange de données qui va directement depuis le client jusqu’au serveur d’arrivé, ce qui permet à quelqu’un connecté sur votre routeur (ou des institutions comme le gouvernement) d’intercepter le trafic, comme montré sur le schéma suivant.capture_219-580x455

Construction du réseau de noeuds

A chaque utilisateur est attribué automatiquement un chemin aléatoire, ce qui créé un circuit de noeuds qui ont la particularité de ne connaitre que l’addresse de leurs noeuds émetteurs et récepteurs. Les données transférées sont cryptées, et seul le premier noeud connait l’adresse IP du client, ce qui rend le traçage très difficile.capture_220-580x457

ce processus de flux de données à plusieurs conséquences : cela rend par exemple la connexion beaucoup plus lente, un peu comme avant l’arrivé de l’adsl sur certains sites; l’accès des sites du web classique  est « bridé » (on ne peut pas éditer de page sur Wikipédia par exemple) à cause de l’anonymat du client.