Le fonctionnement de TOR

Introduction

Le Deep web fonctionne sur un principe dit de « routage en oignons » grâce à des browser, notamment le plus connu : TOR. Ce principe consiste à faire transférer les échanges TCP sur une multitude de routeurs appelés noeuds, cela permet d’empêcher l’analyse du trafic sur une majeure partie du réseau, rendant les utilisateurs impossible à identifier.

A contrario, l’internet « normal » utilise un échange de données qui va directement depuis le client jusqu’au serveur d’arrivé, ce qui permet à quelqu’un connecté sur votre routeur (ou des institutions comme le gouvernement) d’intercepter le trafic, comme montré sur le schéma suivant.capture_219-580x455

Construction du réseau de noeuds

A chaque utilisateur est attribué automatiquement un chemin aléatoire, ce qui créé un circuit de noeuds qui ont la particularité de ne connaitre que l’addresse de leurs noeuds émetteurs et récepteurs. Les données transférées sont cryptées, et seul le premier noeud connait l’adresse IP du client, ce qui rend le traçage très difficile.capture_220-580x457

ce processus de flux de données à plusieurs conséquences : cela rend par exemple la connexion beaucoup plus lente, un peu comme avant l’arrivé de l’adsl sur certains sites; l’accès des sites du web classique  est « bridé » (on ne peut pas éditer de page sur Wikipédia par exemple) à cause de l’anonymat du client.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s